Accueil Article Les traitements associés au TDAH, avec ou sans hyperactivité

Les traitements associés au TDAH, avec ou sans hyperactivité

0 2074
publier-un-article traitements associés au TDAH

Identifier et définir les traitements disponibles pour traiter le TDAH chez l’adulte.

Le TDAH est un trouble neurologique qui touche plus d’un million de Canadiens. Des personnes de tous âges peuvent être atteintes d’un trouble déficitaire de l’attention, avec ou sans hyperactivité. Les difficultés de concentration, l’impulsivité, et l’hyperactivité sont les principaux symptômes de ce fléau. Mais qu’en est-il des traitements disponibles afin de diminuer ou d’enrayer ce trouble qui perturbe le quotidien de tant de gens?

Publier-un-article Traitements associés au TDAH

Les traitements du TDAH

La Médication

Les options sont malheureusement assez restreintes lorsqu’il est question du TDAH. La médication demeure le traitement le plus répandu pour soigner ce trouble. En effet, un traitement déterminé en fonction d’une évaluation médicale complète a démontré que les effets négatifs et symptômes sont en baisse lorsque la médication est bien adaptée aux besoins de la personne. Toutefois, seule l’opinion d’un professionnel de la santé peut déterminer si la médication est un traitement approprié à une personne vivant avec un trouble déficitaire de l’attention, avec ou sans hyperactivité.

Les médicaments que les professionnels de la santé prescrivent le plus souvent aux adultes souffrant d’un TDAH sont des dérivés du Méthylphénidate (Ritalin, etc.)

Efficacité

Un grand pourcentage des personnes atteintes du TDAH (adultes 50% à 70%) voit une diminution notable des symptômes au fil du traitement ainsi qu’un taux d’efficacité important.

Publier-un-article Traitements associés au TDAH

Différents types (2) de médicaments

Psychostimulants

Les psychostimulants font partie des médicaments les plus répandus. Ils contiennent souvent de l’amphétamine et comportent des effets secondaires plus fréquents lors de l’arrêt du traitement. Perte d’appétit, problèmes de sommeil, humeur changeante, etc. Toutefois, ils stabilisent l’état de l’individu sur une période de temps allant du court au long terme, ce qui peut être grandement bénéfique.

Non stimulants

Un traitement basé sur la prise de médicaments dit «non stimulants» demande plus de temps avant d’être effective. Pour que le médicament devienne efficace et ce, à son plein potentiel, plusieurs mois de traitement sont nécessaires. La dose doit être ajustée au cours du traitement, elle commence en faible quantité et devient croissante jusqu’à ce quelle soit stabilisée.

Ces deux types de médicaments servent à aider l’individu atteint d’un TDAH à améliorer sa concentration et une meilleure transmission de l’information.

L’accompagnement psychosocial

L’accompagnement d’une personne atteinte du TDAH repose sur la prise en charge de l’individu afin de diminuer les effets et symptômes de ce trouble dans sa vie. L’objectif est de rendre ce traitement le plus personnalisé possible en se basant sur un programme lié directement à la réalité de la personne visée. L’aide psychosociale jumelée à la médication est un complément fortement recommandé dans le cadre de l’accompagnement. Toutes ces options visent à diminuer l’anxiété vécue par la personne atteinte du TDAH et à améliorer sa confiance en soi afin de minimiser les effets négatifs que celle-ci pourrait ressentir.

Il est suggéré de consulter un professionnel de l’approche psychosociale pour maximiser les résultats :

  • Psychologues
  • Thérapeutes familial
  • Groupes de soutien
  • Etc.

Ressources disponibles

    Sites internet :

  • www.caddra.ca
  • www.attentiondeficit-info.com

Pas de commentaires

Laisser un commentaire