Accueil Article Le TDAH chez l’adulte

Le TDAH chez l’adulte

0 2674
publier-un-article traitements TDAH

À ce jour, de nombreux adultes souffrent d’un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité sans même connaître l’existence de celui-ci. Comme le phénomène est encore peu connu, la population a tendance à cataloguer le TDAH et à émettre des préjugés sur les gens touchés par ce fléau. Voyons ensemble ce qui caractérise le TDAH.

Définition

Le Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité est un trouble psychologique et neurocomportemental qui se caractérise par des difficultés de concentration chez un individu. Dans certains cas, il peut être accompagné d’hyperactivité et entraîner des problèmes comportementaux.

Statistiques

3 à 5% des enfants canadiens auraient un TDAH. De ce nombre, 40 à 50% souffriront encore de ce trouble à l’âge adulte malgré un traitement. Le trouble déficitaire de l’attention se développe durant l’enfance, mais il est important de savoir que dans plusieurs cas le TDAH demeure et que certains symptômes persistent jusqu’à l’âge adulte.

Les principaux symptômes du TDAH chez l’adulte

Les symptômes du TDAH chez une personne adulte peuvent être classés en trois catégories. L’inattention, l’impulsivité et l’hyperactivité.

TDAH03

L’inattention

  • L’individu a du mal à demeurer concentré durant une période de temps définie.
  • Exemple : Difficulté à lire un livre sans être distrait par ses pensées.

  • Éprouve des difficultés à planifier ou à organiser ses tâches.
  • Exemple : Accumule les retards et dépasse régulièrement les échéanciers déterminés.

  • Sujet à des distractions fréquentes.
  • Exemple : La musique, le bruit, les paroles, les gens autour, etc. Tout devient un obstacle à éviter pour atteindre un niveau de concentration satisfaisant.

  • A tendance à oublier (oublis fréquents).
  • Exemple : Perdre ses objets personnels, oublie des rendez-vous, oublie des tâches à effectuer, etc.

L’impulsivité

  • Une tendance à manquer d’inhibition

L’inhibition représente une sorte de filtre entre nos pensées et nos paroles. De manière générale, notre cerveau effectue un tri et conserve certains propos pour nous par respect pour autrui. Ce réflexe est moins présent chez les personnes faisant preuve d’impulsivité.

  • Souffre d’impatience

Exemple : L’individu a du mal à devoir attendre durant un période nommée. Manque de patience envers autrui.

  • Action-réaction

Exemple : La personne ne nuance pas ses propos et parle plus vite qu’elle ne réfléchit. Elle répond avant qu’on ne lui donne la parole et a tendance à regretter rapidement certains de ses gestes et/ou paroles. Ce qui engendre un mal être chez l’individu.

L’Hyperactivité (s’il y a lieu)

L’hyperactivité se manifeste chez l’adulte atteint d’un TDAH dans certains cas seulement. Elle se présente sous forme d’agitation soudaine qui pousse l’individu à être en mouvement de manière fréquente. La personne éprouve un surplus d’énergie qui fait en sorte qu’elle a tendance à commencer plusieurs tâches et a n’en compléter aucune. Ses pensées s’enchaînent et provoquent une excitation en elle qui rende difficile le fait de demeurer immobile pendant une longue période. L’hyperactivité ne se manifeste pas seulement de manière physique, l’individu peut également ressentir de l’hyperactivité mentale ou émotionnelle. L’agitation est difficile à contrôler autant au niveau mentale que physique.

D’où vient le TDAH?

TDAH04

On estime que ce désordre neurologique est d’origine génétique donc, qu’il est dans certains cas, héréditaire. Les symptômes peuvent vraisemblablement s’intensifier en fonction du milieu de l’individu et causer une hyper-sensibilité, des sautes d’humeur fréquentes, un surplus d’énergie ou à l’inverse, de la fatigue chronique.

Les impacts positifs du Trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité chez l’adulte

Le TDAH n’a pas seulement des impacts négatifs sur la vie des gens qui en sont atteint par ce trouble. Comme il y a deux côtés à une médaille, regardons les effets positifs du TDAH chez l’adulte :

La créativité

Comme les idées se bousculent dans la tête de l’individu, il a l’impression d’être inefficace, incapable de mettre de l’ordre entre ses deux oreilles. En réalité, ce flot de pensées favorise grandement la créativité, un peu comme le ferait un exercice de «brainstorming» ou «remue-méninges». Une grande quantité d’idées, bonnes ou mauvaises, encourage la diversité et donc, la création.

La spontanéité

Le manque d’inhibition permet de développer davantage la franchise chez les personnes atteintes d’un TDAH. En effet, l’honnêteté avec laquelle l’individu s’exprime est le reflet d’une confiance qui peut être perçue de façon très positive dans son entourage. Une personne qui n’a pas peur d’exposer son point de vue ou d’exprimer ses émotions sait faire preuve d’une grande spontanéité à condition que celle-ci ne bascule pas dans le piège de l’impulsivité.

L’intuition

Les gens touchés par ce trouble ont souvent tendance à posséder une intuition plus développée que la moyenne. Guidé par son instinct, l’individu ne se crée pas de barrière entre ses pensées dites plus «concrètes» ou «réalistes» et ce que lui dicte son intuition. Il a donc la capacité d’avoir une meilleure perceptive, un meilleur angle d’approche face aux situations qui se présentent à lui. Il peut donc se développer des aptitudes très utiles dans la résolution de problèmes en ayant une vue d’ensemble sur ce qu’il doit accomplir.

Comment savoir si je souffre d’un TDAH?

La meilleure façon de savoir si une personne est atteinte d’un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité est évidement de consulter u professionnel de la santé. Celui-ci pourra poser un diagnostic médical et débuter un traitement pharmacologique adapté aux besoins de l’individu.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire